Mgr JP.PNG

Mission catholique

Archidiocèse de Papeete

Communiqué diocésain n° 15 du mercredi 14 avril 2021

"REGARD SUR L'ACTUALITE"

"LE SEIGNEUR EST VRAIMENT RESSUSCITE, A NOUS D'EN ETRE TEMOIN"

L’Evangile de dimanche dernier (2ème dimanche de Pâques) montrait combien les disciples de Jésus avaient peur : « les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs » (Jean 20, 19). L’Evangile de ce dimanche (3ème dimanche de Pâques) insiste également sur la frayeur des disciples, alors même que Jésus est présent au milieu d’eux : « Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit. » (Luc 24, 37)
Saint Jean et Saint Luc marquent le contraste entre la peur qui étreint, paralyse les disciples, et la douceur, la sérénité du Christ, ressuscité, vivant qui les apaise : « La Paix soit avec vous ». Aucun reproche quant à leur lâcheté au cours de la Passion, mais de la Miséricorde, de la compassion.
Les quatre Evangélistes – chacun à sa façon – achèvent leur récit par un appel au témoignage. En Saint Jean : « De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. (…) Recevez l’Esprit Saint » (Jean 20, 21.22). En Saint Luc on lit : « Il est écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, (…) À vous d’en être les témoins. » (Luc 24, 46.48) Saint Marc, dans un court passage où Jésus apparaît aux Onze alors qu’ils étaient à table, souligne la mission que Jésus ressuscité leur confie : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. » (Marc 16, 15) Dans Saint Matthieu c’est sur la montagne, en Galilée, que Jésus apparaît aux Onze ; il leur dit : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. » (Matthieu 28, 19)
Cet envoi, nous l’entendons à chaque célébration eucharistique, après la bénédiction finale : « Allez dans la Paix du Christ. » C’est une invitation à prolonger l’Eucharistie, mémoire du mystère pascal, là où nous vivons. Si nous sommes hommes et femmes de Foi, notre vie ne peut se scinder en deux : une partie pour le Christ, la prière, et l’autre pour nos affaires matérielles coupées de toute référence au Christ et à son enseignement.
En cette année dédiée à Saint Joseph, imitons ce véritable homme de Foi. Quand Dieu lui demande de faire quelque chose, il ne tergiverse pas, il agit promptement. « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse. (Matthieu 1, 20) ». Sa fidélité sera exemplaire. « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. (Matthieu 2, 13). Face aux situations imprévues, en toute humilité, Joseph agit en homme responsable : pour protéger Marie et Jésus il s’exile en Egypte.
L’appel que le Christ nous adresse n’est pas facultatif : « Soyez mes témoins ! » A chacun(e) de nous -si nous sommes hommes et femmes de Foi – il nous revient d’agir promptement et de proclamer par notre vie et selon ce que l’Esprit Saint nous « souffle » : « Le Christ, Seigneur, est vraiment ressuscité ! Nous en sommes témoins ! »

Dominique SOUPE